Comment arrêter de procrastiner pour réaliser nos rêves : 6 astuces infaillibles pour s’y mettre, enfin !

Fainéantise, manque de confiance en nous, distraction, oubli, c’est tellement facile de continuellement remettre nos tâches au lendemain. Voici 6 outils à mettre en place ASAP pour, enfin, arrêter de procrastiner.

Ne pas parvenir à se mettre au travail, sans cesse reporter à plus tard, voilà une définition de la procrastination. Et elle n’a pas l’air bien méchante comme ça, la procrastination. Mais derrière ce mot — presque mignon — se cachent des jours à ne pas vous réaliser. Des semaines à ne pas œuvrer à faire vivre vos rêves. C’est du gâchis. Vous en avez tout à fait conscience et y penser vous tord l’estomac, mais rien n’y fait. Vous continuez de vous prêter plus volontiers à des activités légères qui font vite oublier l’envie de s’y mettre. Et ne minimisons pas : c’est très dur d’arrêter de procrastiner. La fainéantise vous tient, la peur vous fige. Si vous êtes là, pourtant, c’est que vous sentez qu’il est temps de passer à l’action. Vous êtes à la recherche de solutions et vous avez bien raison ! Alors, quels sont les outils qui permettent de combattre la procrastination ? Quelles astuces pratiques pourriez-vous mettre en place pour faire redémarrer la machine ? Voici 6 idées pour vous aider à vous y mettre, enfin !

Faites des To-do listes, la première étape pour arrêter de procrastiner

Seulement deux minutes

Pour arrêter de procrastiner, le conseil premier qui vous sera donné est de faire des To-do listes. Certes, c’est indispensable pour commencer. Par contre, ma recommandation à moi est de ne donner que 2 minutes par jour à vos listes. Une minute et 30 secondes à la rédiger et 30 secondes, par-ci par-là, pour barrer les tâches qui ont été réalisées. Mais pas plus !

En effet, il est tellement facile de devenir accro aux listes. Le temps peut passer à une vitesse dingue quand on s’applique à énumérer tout ce qu’on a à faire, ce qu’on souhaiterait réaliser, ce dans quoi on pourrait se lancer. Regarder nos liste procure aussi un sentiment de réconfort. On se donne l’impression qu’on a bien travaillé, voire qu’on a avancé. Hélas, elles sont trompeuses, les listes ! Elles peuvent très facilement vous faire perdre quelques heures et beaucoup d’énergie. Alors, n’oubliez pas qu’il est temps de passer à l’action !

Seulement deux listes

Organiser des listes de ce qu’il vous faut réaliser est évidemment une première étape indispensable pour vous lancer. Lorsqu’on a du mal à commencer quelque chose, il est important de s’aider à y voir clair. Souvent, lorsqu’on procrastine, nos missions nous semblent tout à fait abstraites. Pour avoir une vue d’ensemble de ce qui vous attend et pour vous assurer ne rien oublier : énumérez !

Par exemple, réalisez une liste pour le lendemain. Vous la préparez la veille, au soir. Et rédigez-en une autre, pour le lundi en 8. Cette deuxième liste dépend très certainement de l’avancement des tâches de la semaine précédente. Elle est important parce qu’elle vous offre la possibilité de vous projeter de manière plus concrète. Vous verrez, c’est motivant.

Aussi, il est primordial que vous visualisiez bien vos missions prioritaires, celles qui sont urgentes. Elles doivent se trouver au top de vos listes. C’est par ces missions-là qu’il faut commencer. Le mieux, c’est de commencer par les missions importantes, mais faciles à réaliser. En effet, pendant les périodes de procrastination, il est très courant de se faire croire qu’on a réussi à, enfin, arrêter de procrastiner en nous concentrant sur les tâches moins importantes.

Pour arrêter de procrastiner, mettez en place des starters

Le plus dur, quand on se trouve en période de procrastination, c’est le démarrage. Alors, il faut vraiment apprendre à se donner un coup de pouce. Les starters sont un très bon moyen de se rendre service. Les starters, ce sont des petits trucs, déjà disposés quelque part, pour vous aider à vous lancer dans une tâche.

Vous la sentez cette boule au ventre quand vous procrastinez ? C’est la peur. Moteur ou frein en fonction des contextes et des personnes, il semblerait qu’elle soit plutôt un blocage chez vous. Si vous avez mis en place ce dont vous aviez besoin pour effectuer vos tâches, avant de sentir cette peur pointer le bout de son nez, il y a de fortes chances que vous la chassiez aussi vite que vous aurez cassé le premier œuf.

Par exemple, si sur la liste de mes tâches de demain, j’ai noté que je devais urgemment préparer un fondant au chocolat, je dispose déjà tout ce qu’il faut pour réaliser la recette, la veille. Les ustensiles, la liste des ingrédients, la balance, les œufs, la farine. Je suis prête à parier que vous ne passerez pas longtemps à ignorer ces appels à l’action.

Pour arrêter de procrastiner, miser sur des petits challenges

Si vous vous trouvez dans une période où il y a toujours une bonne excuse de ne pas accomplir vos tâches, ne vous imposez pas des challenges fous. Keep it simple, please ! Nous procrastinons par peur de faire, de mal faire. Il est dans votre intérêt de vous proposer des missions qui vous semblent faisables. Pour reprendre l’exemple du fondant au chocolat, il est bien sûr plus aisé de le visualiser plutôt que de s’imaginer se lancer peine perdue dans la réalisation d’un soufflé ou d’un macaron.

Commencer par des plus petites missions vous permettra de reprendre confiance en vous. Exécuter plusieurs tâches « raisonnables », vous rappellera que vous en êtes capables et qu’une fois la peur combattue, réaliser vos missions n’est pas si compliqué que ça. Aussi, vous vous rappellerez du sentiment procuré en observant le résultat de ce que vous avez effectué. Il n’existe pas meilleur boost à l’estime de soi. De quoi relancer la machine, donc !

Combattez les sources de distraction, c’est indispensable pour arrêter de procrastiner

Procrastiner, c’est la faculté de continuellement remettre des tâches au lendemain. Je parle de faculté, mais honnêtement : repousser nos tâches à plus tard, ce n’est pas trop compliqué  ! Il y a toujours quelque chose de mieux à faire. De plus facile, de plus gai, de moins stressant. Toutes ces petites choses qui nous empêchent de travailler s’appellent des distractions, et il s’agit maintenant de les combattre !

D’abord, de préférence, installez-vous dans un endroit calme et isolé. Ensuite, demandez-vous quelles sont vos distractions à vous. Une fois distinguées, rangez-les. Vous ne voulez plus les voir.

Ce qu’il se passe avec la distraction, c’est qu’au-delà des moments que vous passez sur autre chose, vous perdez aussi beaucoup de temps à reprendre votre rythme à chaque fois que vous vous laissez déconcentrer. Dans un endroit sain pour travailler et sans dissipation, vous gagnez un temps fou. Une tâche que vous pourriez terminer en 30 minutes se fera en une heure voire deux.

Aujourd’hui, les distractions sont incessantes et de plus en plus nombreuses. Entre les notifications sur les réseaux sociaux, le téléphone qui vibre et l’irrésistible envie de chercher la recette parfaite pour samedi soir, il faut bien l’avouer : le temps de travail productif est de plus en plus court. Vous n’êtes pas le seul dans ce cas et plein de solutions existent pour vous aider à rester concentrer !

Quelques exemples :

Ommwritter pour faciliter vos moments de rédaction,

Freedom qui empêche l’accès à internet et à vos applications mobiles,

ou encore StayFocusd qui bloque les sites qui vous distraient le plus.

Pour arrêter de procrastiner, tentez de reprendre confiance et visualisez ce qui pourrait se passer si vous vous y mettiez !

Comme je vous le disais plus haut, un des éléments qui vous coince dans votre productivité, c’est la peur. Vous redoutez l’échec, vous avez peur de mal faire, vous ne vous sentez pas assez légitime pour réaliser tel rêve. D’une manière ou d’une autre, une angoisse vous fige et vous n’osez plus.

Il est donc temps de (re)croire en vous. À cause de la peur, vous imaginez le pire et oubliez de penser à ce qui pourrait se passer si votre travail portait ses fruits. La clé de la réussite est le travail, vous le savez. Et toutes les personnes qui estiment avoir réussi leur vie vous le confirmeront. Alors, que se passerait-il si vous changiez cette habitude d’appréhender l’échec, pour vous concentrer sur le positif ? Que voyez-vous ? L’accomplissement de vos rêves ? Tant mieux, car il est temps de remettre des images positives en ligne de mire.

Une astuce qui en général fonctionne assez bien est d’imprimer une image représentant votre réussite. Une photo de ce qui évoque votre succès, votre accomplissement. Affichez-la quelque part où vous ne pourrez pas la rater. De temps en temps, changez-la de place. De cette façon, elle continuera de vous faire de l’œil. Si vous ne vous y mettez pas maintenant, vous ne parviendrez jamais à réaliser ce à quoi vous aspirez profondément.

Demandez de l’aide si ça peut vous aider à réaliser vos rêves

Demander conseil ou déléguer est un très bon moyen pour arrêter de procrastiner ! Quand on bloque sur une tâche depuis trop longtemps ou que celle-ci nous effraie assez que pour nous figer complètement, il est temps de demander de l’aide.

D’abord, une suggestion peut tout changer. Il suffit, parfois, de trois fois rien. C’est pourquoi il ne faut jamais hésiter à se tourner vers quelqu’un de qualifié. Solliciter l’avis de quelqu’un qui a simplement déjà accompli ce que vous devez effectuer peut vous offrir un gain de temps précieux. Une idée à laquelle on ne pensait même pas peut nous être suggérée et apparaître comme une réelle bouée de sauvetage.

Et puis, si vous sentez qu’un conseil ou un coup de pouce ne vous sauveront pas, ne réfléchissez plus : déléguez ! Confiez la tâche qui vous bloque tant à quelqu’un qui la réaliser pour vous. Quelqu’un dont c’est le métier, peut-être. En fonction de la personne vers qui vous vous tournez, ce genre de service peut coûter un peu de sous. Mais voyez cela comme un investissement. Une fois cette tâche derrière vous, le reste suivra ? Alors, ne vous faites pas prier et déchargez-vous de ce qui vous rend la vie si dure  !


Faisons un rapide point sur les idées aborder ici, et n’hésitez pas à noter celles qui vous ont semblé lesplus pertinentes pour vous pour arrêter de procastiner.

  • Prenez deux minutes par jour pour faire des listes,
  • mettez en place des starters,
  • misez sur des petits challenges,
  • combattez les sources de distraction,
  • demandez de l’aide.

Brigitte André, toujours avec Passion.

Vous pourriez aimé aussi

2 commentaires

Laissez un commentaire

S’inscrire à la newsletter

S’inscrire à la newsletter

Si vous désirez recevoir régulièrement notre newsletter, merci de remplir le formulaire ci-dessous :

You have Successfully Subscribed!

Powered by themekiller.com