Les obstacles au changement de vie, comment dépasser 5 noeuds personnels ?

Dans les différents ajustements de notre vie, nous cherchons à  nous rapprocher le plus possible de qui nous sommes vraiment. C’est sans doute une quête universelle : être le plus proche possible de notre vraie nature !  Mais c’est sans compter les obstacles au changement que nous allons rencontrer inévitablement sur notre parcours.

À plusieurs moments, nous nous retrouvons dans des phases de vie qui appellent à « UN » autre chose, petits changements, grands changements, virage à 180°, dans notre vie personnelle, dans notre vie professionnelle parfois dans les deux à la fois.
Mais nous sommes bien obligés de constater que notre éducation nous met dans un moule, sans le vouloir et même sans le savoir, un moule qui – bien souvent – nous éloigne fondamentalement de qui nous sommes. Vous avez sans doute déjà  imaginé une vie nouvelle. Et comme par enchantement, vos identifiez assez rapidement tous les obstacles au changement que vous voulez mettre en place. 
Mais je suis pratiquement convaincue que c’est un chemin de vie que de retrouver cet accès à notre véritable nature.

La double force de vos noeuds personnels

Je me demande même parfois si ce n’est pas le sens de notre vie que de retrouver notre SOI véritable. Force est de constater qu’il y a des obstacles qui barrent la route à cela. J’ai identifié 5 OBSTACLES INTÉRIEURS et je les ai appelé LES 5 NOEUDS qui nous empêchent d’être réellement qui nous sommes.  En fait, c’est tout simple. Dans les premières années de notre vie, nous grandissons en intégrant, inconsciemment, toute une série de paradigmes qui vont définir qui nous sommes dans les différentes sphères de notre vie.

Les noeuds font obstacles au changement de vie

Nous considérons, d’abord, les paradigmes intégrés comme vrais. Nous vivons sans le savoir en les respectant et ils sont à l’origine de nos résultats. Notre réalité est créée à partir de ce que nous pensons.

Au fur et à mesure de notre évolution, nous rencontrons des personnes qui ont évolué dans d’autres univers et qui ont créé d’autres paradigmes. Dans ces rencontres nous pouvons ressentir le besoin, l’envie de prendre une autre direction.

Ça a l’air tout simple sur papier et pourtant dès que nous voulons prendre un autre chemin , ces 5 noeuds personnels se mettent en route et créent nos résistances. Cela devient de véritables obstacles à dépasser…ou pas ! J’ai découvert que mon médecin de famille avait vécu dans une famille d’ingénieurs. La question ne se posait pas, il allait être ingénieur. Ses parents lui ont offert ces belles études. Au fond de lui, il savait…qu’il voulait être médecin, proche des gens, soigner. A la trentaine il a décidé de prendre sa vie en main, de faire ses études de médecine, d’ouvrir son cabinet. Il a travaillé jusqu’à 69 ans et sa salle d’attente ne désemplissait pas, il soignait et était proche des gens.

Les noeuds sont un accès à notre expansion personnelle

Mon médecin de famille, pour reprendre cet exemple, a du dépasser pas mal le d’obstacles pour réaliser son chemin de vie. Il a abordé ses parents et la tradition familiale, donné son préavis dans la boîte dans laquelle il était engagé, osé prendre un risque sans savoir s’il allait réussir ses études, emprunté pour financer plusieurs années sans revenu, choisi d’ouvrir son cabinet à un endroit précis, etc..

Ce sont tous ces obstacles mis sur son chemin qui ont renforcé sa passion, mais aussi qui lui ont appris qui il était. Chaque obstacle est une source d’apprentissage. En abordant ses parents par exemple, il a osé l’autonomie. Par le fait de donner son préavis, il a appris qu’il pouvait vivre au-delà de la sécurité de sa zone de confort. Il a pris ce risque sans connaître le résultat et cela lui apprit à mettre les choses en place, à choisir ses priorités, à définir un plan d’action solide. Derrière chaque noeud, il y a un peu plus de vous.

Les 5 noeuds qui font obstacle à votre changement de vie

Voici les 5 noeuds qui font obstacles à votre changement de vie.
Ces noeuds sont des schémas que nous répétons, inconsciemment, dans notre vie. Pour les dépasser, il faut les identifier au préalable. Vous pouvez faire le test des noeuds disponible sur ce site*.

  1. Nœud de cravate croisé, nœud de reconnaissance.

  2. Nœud de capucin, nœud de culpabilité.

  3. Nœud de sac, sac de nœuds d’émotion.

  4. Nœud d’évadé, nœud d’engagement.

  5. Nœud Lavallière, nœud du faire plaisir à tout prix.

**

Pour une meilleur compréhension, nous avons regroupé dans ce test les 5 noeuds en 3 de cette manière :

1. Nœud de cravate croisé, nœud de reconnaissance et nœud Lavallière, nœud du faire plaisir à tout prix.

2. Nœud d’évadé, nœud d’engagement.
3. Nœud de sac, sac de nœuds d’émotion et nœud de capucin, nœud de culpabilité.

 

Obstacle 1 : nœud de cravate croisé, nœud de reconnaissance.

Quand on se conforme à la norme de notre tribu pour être reconnu, valorisé et simplement validé, nous devenons celui ou celle que nous ne voulions pas être. En soi, ce n’est pas grave. Mais cela devient limitant quand nous agissons pour rentrer un moule bien connu. C’est aussi limitant quand nous n’agissons pas par peur de la critique. Nous pouvons passer toute notre vie à côté de nous parce que cette critique a hanté nos jeunes années.

Obstacle 2 : nœud de capucin, nœud de culpabilité.

Le noeud est le signal de quelque chose qui vous fait mal. L’être humain est ainsi fait qu’il cherche « à qui la faute ». Cependant à rejeter une « faute » sur soi ou sur l’autre, c’est passer à côté du vrai soi.
Il faut du temps pour comprendre que les choses, les relations s’établissent dans une systémique dont le début et la fin ne sont jamais objectifs.

Obstacle 3 : nœud de sac, sac de nœuds d’émotion.

Votre émotion est une alliée de taille. Et pourtant, notre éducation nous a appris à mettre un couvercle sur ce que l’on ressent. Alors, on ne ressent pas ou bien on ressent une émotion qui cache la véritable émotion. L’émotion est censée nous guider, soit pour prendre des décisions, soit pour communiquer authentiquement avec l’autre. Si notre accès à l’émotion n’est pas juste, tant nos décisions que nos communications seront biaisées.


Obstacle 4 : nœud d’évadé, nœud d’engagement.

Aucune relation ne peut prendre du sens s’il n’y a pas d’engagement.
L’engagement dont je parle ici n’est pas l’illusion de l’engagement: « Dis-
moi que tu m’aimeras toujours »; « Promets-moi que nous, c’est pour la vie »
Aussi, dans le monde du travail, un employé « engagé » ne doit pas entendre par là que l’entreprise a le devoir « éternel » et « inconditionnel » de lui garantir de l’emploi.
Engagement et éternité sont parfois confondus et nous empêchent de prendre sainement notre vie en main.
Pourquoi zappe-t-on quand on s’approche de quelque chose à démêler ?

Obstacle 5 : nœud Lavallière, nœud du faire plaisir à tout prix.

Le désir de vouloir absolument faire le bonheur des autres est un phénomène particulier. D’une certaine manière, recevoir le qualificatif de « gentil » est plutôt agréable. Non ? Vous préférez sans doute être une bonne personne plutôt que quelqu’un de méchant et de mauvais. Oui, mais à quel prix ?
Derrière cette volonté de faire plaisir se cache un problème qui n’est
pas neutre. De façon régulière, la personne qui veut plaire va rogner sur
sa personnalité, sur sa manière de penser ou encore sur ses émotions.

Conclusion

J’ai vraiment envie de faire un conclusion toute simple sur ce que je constate pour moi-même d’abord quand je dois dépasser un obstacle.

Quand un obstacle se présente à nous, quand un obstacle au changement de notre vie personnelle ou professionnelle se dresse devant nous, nous avons plusieurs options.
Quelle tentation, il faut bien le reconnaître, prendre la tangente ! Et c’est bien normal finalement. A aucun moment dans notre éducation nous n’avons appris à faire face aux changements. Au contraire nous apprenons implicitement que la stabilité est la règle et une preuve de réussite. Ils suffit de voir combien de couples restent ensemble parce que « c’est mieux ainsi ». Mais nous apprenons aussi, implicitement, que beaucoup de changements ne sont pas réussis et difficiles à gérer.

Mon intention par rapport à cet article est de nous rappeler de ne pas zapper quand l’envie de changer est là. Malgré les difficultés, derrière les obstacles au changement se cachent une pépite extraordinaire : un petit bout de nous. C’est aussi tout le sens du programme que je propose en 6 semaines.

Faites un noeud dans votre mouchoir, pour vous rappeler que vous êtes formidables !

Vous pourriez aimé aussi

Laissez un commentaire

Tout ce qu'il faut pour traverser les périodes de transition

 

Voilà, vous êtes inscrit et vous allez recevoir un mail qui vous indique comment visionner votre vidéo.

Powered by themekiller.com