Faites équipe avec votre vague


N’attendez pas que la vie vous le demande.
L’observation de la dynamique de la vague est riche d’enseignement. Tout projet, toute société, tout produit suit un cycle identique.
Dudley Lynch et Paul L. Kordis ont cherché à comprendre les cycles du changement.
Selon eux, tout changement comporte trois temps.

Première phase : le temps de réflexion

Le temps de la réflexion. Il se situe avant la récession. Pour se donner le temps de réflexion, le self-leader doit être extrêmement connecté à la réalité: il doit écouter, lire et observer tous les signaux d’alarme. Quand une idée, une relation, un produit, une entreprise ou une économie vit un coup de frein, le self- leader (le dauphin de Lynch) ne se cache pas la tête dans le sable. Il regarde la situation en face, se pose les bonnes questions, cherche son chemin pour avancer en tenant compte des nouvelles donnes. Le mot d’ordre des spécialistes, durant cette période est : « plus de muscle et moins de gras », pour se concentrer sur les messages de l’environnement.
Notre vie personnelle est soumise aux mêmes rythmes. Mais osons-nous nous laisser sentir ces moments de récession personnelle? Nos débuts de crise? Les signaux d’alarme qui nous permettraient de ne pas nous effondrés sur le carreau en ayant à subir le tremblement de terre ?

Deuxième phase : le temps des opportunités

Il s’agit alors de « fourbir ses armes », de rassembler les ressources nécessaires, d’apprendre les nouvelles compétences. Dans cette phase, on dépense son énergie de manière rationnelle et en vue d’obtenir les ressources (humaines, financières, matérielles…) nouvelles nécessaires.
Une fois que nous aurons acquis toutes les ressources et compétences nécessaires, on passe à la troisième phase.

Troisième phase : le temps de la récolte

Le temps de la réussite. Le temps où se crée une distance entre, d’une part, ceux qui ont accepté la vague et les changements et, d’autre part, ceux qui ont résisté et qui se sont rebellés contre le cours des choses. Ceux qui commencent seulement leur apprentissage et leurs investissements à cette période changent dans le stress et le tiraillement. Ils ne sont alors que «suiveurs» et se retrouvent dans la même position que ceux à qui le changement était imposé dans l’ère industrielle. Le changement n’est plus compris, mais imposé.
La véritable difficulté de ce mouvement perpétuel consiste à sortir de l’attentisme et à utiliser son périscope pour voir au loin. Le moment où l’on « renifle » le démarrage d’une nouvelle vague est décisif.
Avoir une longueur d’avance reste plus que jamais le «must» du self-leader. Il devient pionnier sur son marché, met les pieds en premier sur une terre inconnue. Le self-leader ne se contente pas d’avoir compris la transformation qui s’opère. Déjà, il recueille les informations pour se former et mettre en route les changements ad hoc.

Le self-leader adopte la stratégie du dauphin comme expliqué dans le fameux livre de Duldey Lynch et Paul L.Kordis. Il ne s’enfuit pas comme la carpe et n’essaye pas d’attaquer comme le requin, mais essaye de survire et d’évoluer lui et les autres.
Les points essentiels pour votre stratégie de changement sont :
•    Gardez l’œil sur le futur et anticipez-le,
•    Analysez le passé et en tirez des leçons (sans concessions, en toute humilité)
•    Observez ce qui vous entoure et soyez attentif à ce que vous avez déjà pour suivre la nouvelle vague de changement,
•    Posez-vous les bonnes questions et cherchez les bonnes réponses,
•    Identifiez votre potentiel,vos ressources et vos responsabilités
•    Apprenez tôt, agissez tôt et sachez vous adapter au bon moment,
•    Croire en une solution favorable pour tout le monde ou presque

 

A retenir pour faire face à une période de récession

A retenir pour faire face à une période de récession

En periode de recession, le self-leader monte son periscope, part à la rencontre de ses pairs, de son marché et se pose la question : « De quoi demain sera-t-il fait?». Il se positionne quant à l’avenir, identifie son potentiel, ses points de mire, et commence dejààagir pour le futur.