Comment sortir des sentier battus quand on ne rentre dans aucune case

 

Hors des sentiers battus Le seul trajet à arpenter est celui que personne n’a arpenté avant toi.

 

Car c’est le tien…Il n’y a pas deux histoires identiques.
Mais oui, « sortir des sentiers battus » c’est entrer dans sa propre histoire.

 

C’est notre challenge de ce 21é siècle, car nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus savoir nous ajuster aux modèles professionnels, relationnels, aux modèles de vie que la société propose.
J’aime toujours aller à la racine des mots, lire leur histoire pour comprendre où nous nous sommes perdus, où nous avons changé le cours des choses.
L’expression « sortir des sentiers battus » date du XIXe siècle et s’appuie sur le fait que, les sentiers qui, quand ils sont battus, sont forcément très fréquentés. « Sortir des sentiers battus » désigne ainsi le fait d’OSER tenter une approche inhabituelle.
Et dans notre vie nous sommes dans la confusion !
C’est comme si l’approche habituelle, « normale », serait de suivre le même chemin que tout le monde.
Et l’approche inhabituelle, « anormale », serait donc, selon la conscience collective, d’entrer dans sa propre histoire.
Vu sous cet angle, il faudrait lutter pour être soi ! Cela ne serait pas forcément bien vu.
Ne serait-ce pas l’inverse ?
L’approche habituelle ne serait-elle pas d’entrer tout simplement dans sa propre histoire et donc de prendre le leadership de sa vie ? Sans lutter ?
En développant une force particulière qui n’a rien à voir avec la lutte ?
imagesJe ne sais pas pourquoi, mais me vient l’image d’une panthère que j’avais observée des heures lorsque j’avais été en Afrique. J’avais été frappée par sa force qui tenait même de l’élégance.
Rien ne venait de l’extérieur.
Tout venait d’une énergie intérieure.
J’ai ressenti à ce moment que c’était cette énergie qu’il nous fallait développer pour prendre le leadership de notre vie. Sans agressivité, mais en toute élégance.
Une énergie particulière que l’on cultive à l’intérieur de soi en travaillant son esprit, ses pensées et ses croyances.
Ce n’est plus une lutte avec l’extérieur, mais une force qui se travaille en soi.

Parce que pour oser aller à la rencontre d’un chemin qui n’a pas encore été fréquenté nous devons aller là où nous n’avons pas encore été. Là, où notre conscience n’a pas encore pu aller.
Nous découvrons ces chemins nouveaux en posant des actes que nous n’avons pas encore posés avant.

Quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends. Attends encore et encore. Ne bouge pas, tais-toi et écoute ton coeur. Puis, quand il te parlera, lève-toi et va où il te porte.

On ne devient pas leader de sa vie en posant des changements, mais en se transformant. 
C’est là que l’on constate que changement et croissance sont bien différents.

Le changement est inévitable, la croissance est intentionnelle et transformatrice

#Changement1: Changement mineur.
C’est le changement extérieur qui n’engendre pas grand chose comme modification essentielle dans votre vie. Il s’en passe tous les jours des changements comme ceux-ci. Vous en avez assez de votre papier peint à fleurs qui date de l’avant-guerre. Vous achetez des citrons bio parce qu’ils sont en promotion. Ce sont des changements qui suivent le cours naturel de la vie.
#Changement2: Changement majeur.

C’est déjà là un changement plus conscient, car vous allez changer votre manière de fonctionner. Il met plus en oeuvre un processus complet. Par exemple vous avez envie de changer votre manière de manger. Cela va mettre en oeuvre un processus. Vous vous renseignez, vous vous documentez, vous achetez un appareil adéquat, vous achetez une alimentation différente, vous mangez à des heures différentes, vous écrivez de nouvelles recettes, vous faites des post-it sur votre frigo, etc…

Pourquoi beaucoup de changements s’arrêtent ici ?

 

La réponse est simple.
La mise en pratique est tellement complexe : parce que nous sommes encore dans le changement, pas dans la transformation.

  • Pourquoi n’arrivez-vous pas à mettre en place votre changement professionnel ?
  • Pourquoi n’arrivez-vous pas à mettre en place votre changement de vie de la ville à la campagne ?
  • Pourquoi n’arrivez-vous pas à mettre en place votre changement de vie de couple ?
  • Pourquoi retombez-vous toujours dans les mêmes scénarios ?
  • Pourquoi restez-vous toujours le sauveteur familial que vous ne voulez plus être ?
  • Pourquoi n’êtes-vous toujours pas le manager charismatique que vous voulez être ?… Parce qu’il faut mettre en place le #changement3 : la transformation intérieure qui crée la force intérieure du self-leader

#Changement3: La transformation intérieure.
L’analogie que je vais prendre pour illustrer la transformation intérieure est celle de la poupée russe. Vous voyez la « dernière poupée russe », la plus petite, celle qui ne s’ouvre plus ? Et bien c’est celle qui s’est transformée, elle est UN, elle est ENTIÈRE ! Elle a accompli tous ses rites de passage pour enlever une à une les croyances limitantes, les paradigmes qui ne lui appartiennent pas et oser être dans sa propre vie.
Elle a parcouru un Trajet de l’esprit.
C’est la question que je vous pose pour terminer cet article ?

Que n’arrivez-vous pas à changer dans votre vie ?

Alors c’est simple, c’est que pour l’instant vous avez déjà bien avancer sur le changement 2. Il est probablement temps d’identifier ce que vous devez laisser derrière vous comme image de vous. En d’autres mots comme vieille identité qui vous tient vers l’arrière comme :

  • l’identité de la personne qui n’a pas le droit de réussir si les autres membres de la famille ne réussissent pas,
  • l’identité de la personne qui doit rester dans l’ombre
  • l’identité de la personne qui n’a pas le droit d’être aimé(e)
  • l’identité de la personne qui n’a pas le droit d’être un manager inspirant
  • l’identité de la personne qui n’a pas le droit d’être riche
  • l’identité de la personne qui n’a pas le droit …

C’est plus simple que vous le croyez, je vous l’assure.
Le souci, c’est que lorsque nous sommes face à un problème nous fonctionnons bien souvent en « self-service » et nous nous posons toujours les mêmes questions. Donc, nous obtenons toujours les mêmes réponses.

Parfois une simple question différente crée un nouveau déclic.
Toujours avec Passion

Brigitte André

Vous pourriez aimé aussi

Laissez un commentaire

S’inscrire à la newsletter

S’inscrire à la newsletter

Si vous désirez recevoir régulièrement notre newsletter, merci de remplir le formulaire ci-dessous :

You have Successfully Subscribed!

Powered by themekiller.com