A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose…


C’est une des grandes leçons que j’ai retenue de ces dernières années.
J’avais lu cette phrase à un moment où j’étais bien bas et où tout dans ma vie semblait s’évaporer avec une certaine violence.
Quand on est en train de dégringoler, c’est le genre de pensée qui te semble cynique et tellement peu réaliste.

Et pourtant.

En fait une chute personnelle, professionnelle, financière, amoureuse, n’est rien d’autre qu’un « moment de passage ». Oui c’est ma grande théorie du moment 😉

Nous vivons dans des sociétés où les moments de passage ont été oubliés. Comme le passage à la puberté, le passage de fin de l’adolescence à l’âge adulte, de la fin des études, du premier boulot, de certains anniversaires, d’une promotion, d’un changement de statut …
Et c’est important de prendre conscience que toutes les grandes transitions de la vie sont à la fois des événements, mais surtout des changements d’identité. Des moments où il nous est demandé de changer de regard sur soi.

Si on commence un nouveau boulot avec le même regard sur soi que lorsque l’on est étudiant, cela va être dur. Si l’on se lance dans un statut d’indépendant avec la même conscience de soi que lorsque l’on est employé on risque de solidement s’en mêler les pinceaux. Chaque changement est aussi un changement de responsabilités.

Une chute personnelle ou professionnelle n’est finalement qu’un moment de passage qui s’impose avec évidence.
Rien n’est grave.
Ce qui  pourrait l’être plus, c’est de ne pas faire la transformation intérieure pour s’ouvrir vers l’extérieur.

Les 4 questions à se poser dans ces moments :

  • Quelle est la situation réelle qui est à la source du changement ?
  • Qu’est-ce que je quitte comme image de moi ?
  • Qu’est-ce que je suis prêt•e à accueillir comme nouvelle image de moi ?
  • Quelles sont les responsabilités nouvelles que ce changement entraîne ?

[Avant tout, prends le temps de te poser pour répondre à ces questions, pour éviter d’y donner des réponses toutes faites qui ne t’appartiennent pas vraiment]

Toujours avec passion,
Brigitte

Vous pourriez aimé aussi

Laissez un commentaire

S’inscrire à la newsletter

S’inscrire à la newsletter

Si vous désirez recevoir régulièrement notre newsletter, merci de remplir le formulaire ci-dessous :

You have Successfully Subscribed!

Powered by themekiller.com